top of page

Comme c'est martial, j'ai dit martial.

Atualizado: 6 de abr. de 2021

J'ai participé à beaucoup de débats et discussions sur le sujet : " le kinomichi est-il un art martial". Les pratiquants de kinomichi qui ont commencé avec l'aikido adorent cette discussion. Ces discussions peuvent s'échauffer, durer longtemps, et finissent généralement dans l'incompréhension la plus totale.

Comme beaucoup d'autres le mot "martial" est polysémique, il a plusieurs sens. J'en ai identifiés deux principaux; je les expliciterai pour ensuite conclure.

Martial peut être premièrement définit comme l'adjectif relié aux notions de "attaque-défense". Ici, une technique est martiale s'il permet principalement de se défendre; généralement, on enseigne pas des technique d'attaque. Par exemple, le Jiu-jitsu est un art martial parce qu'il me permet de me défendre en cas d'agression; le karaté et la boxe sont généralement classés comme martiaux. N'entrons pas dans les polémiques infinies sur ce qu'est une technique de défense ? J'ai entendu dire que la course à pied était la meilleure technique de défense. Le sourire peut-il désarmer ? La sagesse est-elle une technique de défense ? C'est possible. Pour simplifier, je limite ce premier sens de martial aux techniques de combats physiques. Dernier clin oeuil, que reste-il des techniques martiales à l'époque des armes à feu?

Deuxièmement, martial se définit comme l'adjectif relié aux traditions "orientales de combat" qui sont généralement associé aux techniques de samouraïs Japonais, et aux arts chinois du tai-chi et du kung-fu parmi d'autres. Les dites pratiques chinoises sont en relations avec des principes plus larges de la cultures chinoise : acuponcture, Yi-jing, confucianisme. Dans des proportions diverses le pratiquant de ses art martiaux, s'initie aux philosophies chinoises. Aussi, les pratiques japonaises ont été profondément imprégnées par le zen (probablement aussi par le shintoïsme). Les érudits disent que l'art du sabre (iaïdo) est l'art de couper son propre égo! C'est toute une mythologie où la pratique physique devient une méditation, où seul celui qui est prêt à mourir à une chance de survire (pour approfondir il y a certainement les livres de Deshimaru sur les arts martiaux et le zen - l'Art du Tir à l'Arc par Eugen Herrigel).

Y a-t-il d'autre sens à martial significativement différent qui m'aurait échappé?

Alors Kinomichi et "art martial" ?

Dans le sens premier (attaque défense), rien de mon expérience avec maitre Noro me permet de retenir cette hypothèse. Chaque jour de pratique, maitre Noro nous parlait de sourire et de sexy, voire de spiritualité. Il a toujours privilégié l'hypothèse du sourire et de l'ouverture à la fermeture et l'agression. Dans une des vidéos, pour orienter notre mouvement, il dit "vous aimez la valse". Dans les mouvements, les partenaires s'exposent tellement, se libèrent, s'ouvrent, qu'il n'y aucune place pour une relations d'attaque défense.

Dans le second sens, quelles relations le kinomichi a-t-il avec les arts martiaux Japonais ? Pendant six ans, maitre Noro a été disciple interne d'un maitre Japonais (maitre Ueshiba) enraciné dans le Japon et ses traditions tant dans les techniques physiques de combat que dans les différente pratique spirituel. Maitre Ueshiba ne séparait certainement pas pratique physique et spiritualité. Dans cette veine, qu'est-ce que maitre Noro nous a-t-il transmit ? Ce que chacun a bien voulue recevoir! Personnellement, je n'ai jamais été confortable pour parler de spiritualité, mais force est de constater qu'il ne satisfaisait pas d'enseignement de la seule mécanique des mouvements! Notre pratique est ponctué d'évènement charger de sens : remise de Hakama. La progression dans le kinomichi se fait selon des "initiations"; c'est un choix de mot que l'on ne peut considérer innocent. Maitre a très largement transmit ce dont il a été imbibé. Dans ce sens là, le kinomichi était certainement martial.

voilà, un premier éclairage pour penser kinomichi et arts martiaux.

61 visualizações1 comentário

Posts recentes

Ver tudo

O que pode ser estimulado pelo Kinomichi

O Kinomichi é muito especial. Ela desenvolve e exige inúmeras capacidades, potencial e sensibilidade. Não é apenas ginástica; "mover-se com o parceiro" não é tão fácil. O encontro do Mestre Noro com

bottom of page